Le Prix d'Amérique

Initialement créé pour rendre hommage à l’engagement militaire des États-Unis aux côtés de la France au cours de la Première Guerre Mondiale, le Prix d’Amérique se déroule le dernier dimanche du mois de janvier sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Considéré comme le championnat du monde de trot attelé, le Prix d’Amérique met aux prises les dix-huit meilleurs drivers et trotteurs mondiaux sur une distance de 2.700 mètres. Course de Groupe I dotée d’une allocation de 1 million d’euros, elle est ouverte aux chevaux de 4 à 10 ans, hongres exclus. Venez découvrir cette course prestigieuse à nos côtés !


Une épreuve reine du trot attelé

prix d'amérique

Le vainqueur du Prix d'Amérique est sacré champion du monde de trot attelé !

Diffusée sur 3 continents, le Grand Prix d’Amérique est assurément la course hippique la plus médiatisée. Ce sont désormais plus de 40.000 visiteurs qui, à l’occasion de l’ouverture des portes, affluent dans les gradins de l’hippodrome de Vincennes pour assister au spectacle grandiose que leur offrent les meilleurs trotteurs du moment : un creuset d’initiés, de novices et de célébrités venus acclamer leur favori dans une ambiance frénétique et électrisante. L’épreuve est précédée par le défilé officiel des compétiteurs en lice. Chaque driver passe devant les tribunes sous les ovations de la foule.

Lors du départ, les chevaux s’engagent perpendiculairement sur la piste et doivent effectuer une volte vers la gauche pour s’élancer (sauf dans le cas improbable où le nombre de concurrents serait inférieur ou égal à 9, auquel cas le départ derrière l’autostart viendrait se substituer au départ volté) sur les 2.700 mètres de la grande piste de Vincennes. Le vainqueur du Prix d’Amérique est sacré champion du monde de trot attelé. L’épreuve se clôture par la cérémonie protocolaire du podium au cours de laquelle les trois premiers drivers du classement final se voient remettre leur trophée respectif. Autre fait intéressant, le Prix d’Amérique associe sa notoriété internationale à une association caritative depuis plus d’une vingtaine d’années.


Quelles sont les conditions de participation ?

Afin de garantir l’excellence du plateau, la participation au Prix d’Amérique est soumise à des conditions draconiennes, lesquelles ont été récemment modifiées dans le but d’apporter davantage de transparence au protocole de qualification. Sont autorisés à prendre part à cette course internationale de Groupe I les chevaux âgés de 4 à 10 ans, hongres exclus, ayant gagné au moins 180.000 € (pour les chevaux âgés de 4 à 6 ans) ou 250.000 € (pour ceux entre 7 et 10 ans), dont 16.800 € à l’attelé sur les douze mois précédents (en lieu et place des 31.000 € exigés préalablement), et ayant participé à au moins une course depuis le 1er octobre de l’année précédente.

Selon le règlement en vigueur, les trois premiers des tournois préparatoires - les fameux « 4B » (Prix de Bretagne, Prix du Bourbonnais, Prix de Bourgogne et Prix de Belgique) - obtiennent systématiquement leur qualification pour le Prix d’Amérique. De même, les vainqueurs du Critérium Continental et du Prix Ténor de Baune décrochent également une priorité de participation. Les invitations restantes sont octroyées aux chevaux ayant engrangé le plus de gains sur la liste des engagés. Le vainqueur du Grand Prix d’Amérique empoche 45 % de la dotation totale. Les chevaux placés entre la seconde et la septième place se répartissent les 55 % restants.

Un petit bout d'histoire ...

La première édition, qui eut lieu en 1920, se court sur une distance de 2.500 mètres. Au début des années 30, l’épreuve se dispute sur une distance de 2.625 mètres (avec des variations d’une cinquantaine de mètres jusqu’au déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale). Au lendemain de la guerre, l’épreuve se court successivement sur 2.850 mètres (1945) et sur 2.800 mètres (1946 et 1947). À noter que l’édition de 1946, remportée par Roger Céran-Maillard, s’est déroulée à Enghien, l’hippodrome de Vincennes et celui de Longchamp étant occupés par de l’équipement militaire. La distance se réduit à 2.600 mètres entre 1948 et 1984 avant de passer à 2.650 mètres à compter de 1985 et ce, jusqu’en 1993. Depuis 1994, le Prix d’Amérique se dispute sur une distance de 2.700 mètres.


Résultats des 25 dernières années

prix d'amérique 2018

Un duel au sommet entre Bold Eagle et Readly Express lors de l'édition 2018 du Prix d'Amérique !

Année

Vainqueur

Driver

Entraîneur

 Réduction*

2018 Readly Express Björn Goop Timo Nurmos 1'11"2
2017 Bold Eagle Franck Nivard Sébastien Guarato 1'11"2
2016 Bold Eagle Franck Nivard Sébastien Guarato 1'11"4
2015 Up and Quick Jean-Michel Bazire Franck Leblanc 1'12"2
2014  Maharajah Örjan Kihlström Stefan Hultman 1'13"3
2013 Royal Dream Jean-Philippe Dubois Philippe Moulin 1'11"9
2012 Ready Cash Franck Nivard Thierry Duvaldestin 1'12"
2011 Ready Cash Franck Nivard Thierry Duvaldestin 1'12"1
2010 Oyonnax Sébastien Ernault Vincent Brazon 1'12"4
2009 Meaulnes du Corta Franck Nivard Pierre Levesque 1'12"5
2008 Offshore Dream Pierre Levesque Pierre Levesque 1'12"1
2007 Offshore Dream Pierre Levesque Pierre Levesque 1'12"
2006 Gigant Néo Dominik Locqueneux Stefan Melander 1'12"5
2005 Jag de Bellouet Christophe Gallier Christophe Gallier 1'12"6
2004 Kesaco Phedo Jean-Michel Bazire Jean-Michel Bazire 1'12"3
2003 Abano As Jos Verbeeck Eric Bondo 1'15"1
2002 Varenne Giampaolo Minnucci Jori Turja 1'12"9
2001 Varenne Giampaolo Minnucci Jori Turja 1'13"7
2000 Général du Pommeau Jules Lepennetier Jules Lepennetier 1'12"6
1999 Moni Maker Jean-Michel Bazire Jimmy Takter 1'14"3
1998 Dryade des Bois Jos Verbeeck Jean-Baptiste Bossuet 1'14"3
1997 Abo Volo Jos Verbeeck Paul Viel 1'14"6
1996 Cocktail Jet Jean-Etienne Dubois Jean-Etienne Dubois 1'15"5
1995 Ina Scot Helen Johansson Kjell P. Dahlström 1'14"7
1994 Sea Cove Jos Verbeeck Harald Grendel 1'15"

 

* Réduction = Vitesse d’un cheval au kilomètre obtenue en divisant le temps d’une course par sa longueur kilométrique. La réduction kilométrique désigne donc le temps moyen que mettra un cheval pour couvrir une distance nominale ramenée à un kilomètre.


La course en quelques chiffres ...

Classement des drivers (en nombre de victoires)

8 Jean-René Gougeon (1966, 1968, 1975, 1976, 1977, 1986, 1987 et 1988)
6 Alexandre Finn (1924, 1935, 1937, 1938, 1939 et 1951) 
5 Franck Nivard (2009, 2011, 2012, 2016 et 2017)
4 Jos Verbeeck (1994, 1997, 1998 et 2003)
3 Charley Mills (1934, 1956 et 1957), Michel-Marcel Gougeon (1970, 1984 et 1990), Roger Céran-Maillard (1945, 1946 et 1955), Valentino Capovilla (1926, 1927 et 1928), Jean-Michel Bazire (1999, 2004 et 2015)

Classement des chevaux (en nombre de victoires)

4 Ourasi (1986, 1987, 1988 et 1990)
3 Uranie (1926, 1927 et 1928), Roquépine (1966, 1967 et 1968), Bellino II (1975, 1976 et 1977)
2 Pro Patria (1920 et 1921), Passeport (1923 et 1924), Hazleton (1931 et 1932), Amazone B (1930 et 1933), Muscletone (1935 et 1937), De Sota (1938 et 1939), Ovidius Naso (1945 et 1946), Mighty Ned (1948 et 1951), Gélinotte (1956 et 1957), Jamin (1958 et 1959), Ozo (1963 et 1965), Tidalium Pelo (1971 et 1972), Idéal du Gazeau (1981 et 1983), Varenne (2001 et 2002), Offshore Dream (2007 et 2008), Ready Cash (2011 et 2012) et Bold Eagle (2016 et 2017)

Classement des entraîneurs (en nombre de victoires)

5 Alexandre Finn (1935, 1937, 1938, 1939 et 1951), Henri Levesque (1961, 1966, 1967, 1968 et 1969), Jean-René Gougeon (1970, 1986, 1987, 1988 et 1990) 
4 Charley Mills (1934, 1955, 1956 et 1957), Maurice Macheret (1975, 1976, 1977 et 1984)

Nombre de victoires par pays

70 France
13 Italie
7 Suède
3 Etats-Unis
2 Allemagne
1 Canada, Pays-Bas

Quelques anecdotes croustillantes ...

  • Helen Johansson est la seule femme à concourir et remporter le Prix d’Amérique en 1995 au sulky d’Ina Scot. En Suède, un prix portant son nom est remis chaque année à la cavalière ayant réalisé la meilleure saison de trot ;
  • Ténor de Baune est le seul cheval de l’histoire à avoir remporté le Prix d’Amérique en s’y présentant invaincu (avec 30 victoires consécutives à son actif). Le Prix Ténor de Baune, qui offre à son vainqueur une qualification immédiate pour le Prix d’Amérique, lui rend annuellement hommage à Vincennes ;
  • Le record de l’épreuve par réduction kilométrique (1'11''2) appartient conjointement à Bold Eagle (2017) et Readly Express (2018) ;
  • Oyonnax réussit à remporter l’édition 2010 du Prix d’Amérique avec une cote improbable de 172/1 !

© Vive Le Turf 2019 | All rights reserved